La biopsie mammaire

A quoi sert la biopsie mammaire?

La biopsie mammaire diffère des précédents examens puisqu’il s’agit ici de prélever un petit morceau de tissu qui sera envoyé au laboratoire d’anatomopathologie pour analyse. Celle-ci déterminera la nature de la lésion et donc le choix des médecins en termes de traitement.

On distingue, en fonction de la taille de l’aiguille et donc du volume de prélèvement, la macrobiopsie et la microbiopsie. Ces derniers peuvent être réalisés avec un guidage mammographique, appelé macrobiopsie sous stéréotaxie, ou avec un guidage échographique (microbiopsie sous échographie et macrobiopsie sous échographie).

En quoi consiste l’examen ?

Pour ces 3 procédés suivants vous serez torse nu, allongée sur une table et vous recevrez une anesthésie locale. Les résultats ne seront pas communiqués directement puisque les prélèvements partent en laboratoire afin d’être analysés. Il faut compter une semaine ou 2 avant de rencontrer votre médecin qui vous communiquera les résultats.

La microbiopsie sous échographie : le médecin radiologue réalisera une incision de 1 à 2 millimètres avant d’effectuer le prélèvement à l’aide d’une aiguille portée par un pistolet. L’opération se déroule sous contrôle échographique permanent (le bruit peut surprendre, comme un coup de feu). La durée de la procédure est de 15 minutes. Un pansement, que vous devrez conserver 72 heures, vous sera ensuite appliqué.

La macrobiopsie sous échographie : le médecin radiologue réalisera une incision de 3 à 4 millimètres avant d’effectuer le prélèvement à l’aide d’une aiguille tournant sur elle-même (le bruit peut surprendre). L’opération se déroule sous contrôle échographique permanent. Une fois ce prélèvement réalisé, un petit marqueur en Titane permettant de signaler le point de ponction est mis en place. Un pansement vous sera ensuite installé (à conserver 4 à 5 jours) accompagné d’une compression réalisée par une bande à conserver 24 heures. La procédure est réalisée sur 30 minutes.

La macrobiopsie sous stéréotaxie : vous serez installée sur une table spécifique à ce type de prélèvements. Le sein à examiner sera comprimé grâce à un appareil qui utilise les rayons X. Le médecin réalise ici une incision de 3 à 4 millimètres afin d’introduire l’aiguille de prélèvement. Ici aussi le bruit peut surprendre. Une fois ce prélèvement réalisé, un petit marqueur en Titane permettant de signaler le point de ponction est mis en place. Un pansement vous sera ensuite installé (à conserver 4 à 5 jours), accompagné d’une compression réalisée par une bande à conserver 24 heures. La procédure est réalisée sur 1 heure.

Quels sont les effets secondaires ?

La microbiopsie sous échographie : un hématome sans gravité peut apparaître. L’aspirine favorisant les saignements, il est fortement recommandé de ne pas en consommer sur les jours qui suivent cette opération.

La macrobiopsie sous échographie : même principe : ne pas consommer d’aspirine. N’hésitez pas à appliquer de la glace sur le pansement afin d’éviter un hématome.

La macrobiopsie sous stéréotaxie : même principe : ne pas consommer d’aspirine. N’hésitez pas à appliquer de la glace sur le pansement afin d’éviter un hématome.

Comment se préparer avant l’examen ?

Il n’y a pas d’indications particulières à prendre en compte avant de réaliser cet examen.

Combien ça coûte ?

La macrobiopsie coûte un peu plus de 600 euros, la microbiopsie sous échographie près de 120 euros. Ces examens sont remboursés à 100%, à condition d’avoir une mutuelle.