La médecine nucléaire 

A quoi sert la médecine nucléaire  ?

La médecine nucléaire diffère de la radiologie par sa technique. En effet cette dernière permet de comparer un cliché réalisé à des formes et/ou à des dimensions anatomiques référentes tandis que la médecine nucléaire permet de repérer le fonctionnement métabolique et donc de le confronter à un métabolisme normal.

La détection du ganglion sentinelle : qu’est-ce que c’est ?

Appelé scintigraphie, cet examen permet de localiser le ou les ganglions atteints que le chirurgien devra retirer afin de savoir s’il y a eu propagation ou non de la maladie vers les ganglions lymphatiques de l’aisselle.

Cette opération est réalisée la veille ou le matin de l’intervention chirurgicale. Au sein du service de médecine nucléaire, vous recevrez une injection de faible quantité de produit radioactif dans le sein. Le produit va ensuite se diffuser via les canaux lymphatiques jusqu’aux ganglions sentinelles. On y additionne souvent une injection de colorant bleu (appelée technique du bleu patenté).

Cette scintigraphie a pour but de localiser le ganglion et non de dire si le ganglion est malade ou non.

A quoi sert la scintigraphie osseuse ?

Ici, l’objectif est d’analyser les tissus osseux pour s’assurer qu’ils ne soient pas touchés par des métastases (cellules cancéreuses qui vont affecter des organes voisins).

La scintigraphie osseuse peut intervenir dès le début de votre parcours afin de vérifier que la maladie ne s’est pas étendue.

Votre médecin vous injectera par voie intraveineuse un produit radioactif qui se fixera sur le tissu osseux. Des premiers clichés peuvent être réalisés immédiatement après l’injection.

Afin que le traceur se fixe au tissu osseux, il est nécessaire de compter 2 à 3 heures avant de passer à la suite. Une fois ce délai expiré, un gros scanner réalisera des images scintigraphiques pendant 15 à 20 minutes (durant ce délai vous serez allongée sur le dos).

Quels sont les effets secondaires ?

La mammographie peut provoquer une irradiation minime sans effets secondaires ni risque. Elle occasionne parfois une petite gêne à la compression.

Le TEP-Scan, qu’est-ce que c’est ?

Le TEP-SCAN (ou TEP FDG) a pour objectif de détecter des tumeurs de 8 mm ou plus et de mesurer leurs caractéristiques : intensité, gravité, stade d’avancement. Il peut être pratiqué après l’admission d’un traitement afin de mesurer son impact, ou dans le cadre du bilan d’extension qui permet de révéler une éventuelle propagation de la maladie à d’autres organes.

Concrètement, le TEP-SCAN consiste à étudier la consommation de sucre dans les différents tissus de l’organisme afin de déceler la présence éventuelle de cellules cancéreuses (les cellules tumorales étant plus consommatrices de glucose que les cellules normales).

Le TEP-SCAN passe par l’injection d’un traceur radioactif (le glucose marqué au Fluor 18 : le FDG).

L’opération se déroule sur 2 heures 30. Vous rencontrerez un médecin qui contrôlera votre taux de glycémie (taux de sucre dans le sang) puis qui vous injectera le traceur. Après une heure d’attente les images TEP seront réalisées à l’aide d’un gros scanner. Durant cette dernière étape qui dure 30 minutes, vous serez allongée sur le dos.

Comment se préparer avant l’examen ?

Il est demandé de venir avec une grande bouteille d’eau. Vous serez invitée à la boire intégralement durant l’ensemble du processus avant de l’éliminer et de quitter le cabinet pour chaque examen.

Avant son RDV TEP-Scan il est demandé de venir à jeun de 6 heures.

Si vous êtes diabétique, notez ce qui suit selon votre traitement :

  • Par insuline : suivez votre traitement et votre régime alimentaire habituels (pas de jeûne).
  • Par voie orale, on pourra demander à la patiente d’arrêter certains médicaments la veille et de respecter un jeûne de 6 heures avant l’examen. Mieux vaut prévoir une collation pour l’après examen.

Quels sont les effets secondaires ?

À la suite de la détection du ganglion sentinelle, la couleur des urines virera au bleu pendant 24 heures et votre sein conservera un aspect bleuté pendant plusieurs semaines (cette couleur s’estompera spontanément).

Une faible quantité de produit radioactif vous sera injectée, ce qui n’entraînera pas de réaction de l’organisme.

Il n’y a pas de contre-indication liée aux produits utilisés en médecine nucléaire sauf en cas de grossesse ou d’allaitement, pensez à prévenir l’équipe médicale dans ces cas. De plus, il est fortement conseillé de ne pas prendre d’enfants en bas âge dans vos bras dans les heures suivant l’injection.

Comme pour l’ensemble des examens de médecine nucléaire, il est recommandé de boire abondamment et d’uriner fréquemment.

Combien ça coûte ?

L’examen de détection du ganglion sentinelle est pris en charge à 100 % par l’organisme de sécurité sociale, sous réserve de l’ouverture effective des droits (la carte vitale doit être à jour) et de la déclaration du médecin traitant auprès de cet organisme.

La scintigraphie osseuse coûte de 180 à 313 euros, en fonction des clichés réalisés. Dans la majorité des cas, l’examen est pris en charge à 100 % par l’organisme de sécurité sociale, sous réserve de l’ouverture effective des droits (la carte vitale doit être à jour) et de la déclaration du médecin traitant auprès de cet organisme. Dans certains cas, selon le type de clichés, le ticket modérateur sera à régler et sera remboursé par votre caisse complémentaire.

Le TEP-SCAN coûte 89 euros. Les honoraires du médecin sont à régler sur place, sauf en cas de prise en charge en ALD (affection de longue durée) ou de la CMU.