L’IRM mammaire

A quoi sert l’IRM mammaire ?

L’IRM permet de compléter les résultats des examens réalisés ci-dessus. Il peut être préconisé pour :

  • Confirmer l’absence d’anomalie inquiétante lorsque la mammographie ou l’échographie n’ont pas permis de le faire ;
  • Poser une indication de biopsie ;
  • Réaliser un bilan d’extension, c’est-à-dire rechercher d’autres anomalies dans le même sein ou dans l’autre sein après la découverte d’une première anomalie ;
  • Différencier une anomalie bénigne d’une anomalie cancéreuse ;
  • Effectuer un dépistage chez les femmes à haut risque de cancer du sein ;
  • Évaluer les effets thérapeutiques de la chimiothérapie, lorsque celle-ci a été effectuée avant la chirurgie (chimiothérapie première ou néo-adjuvante) ;
  • Surveiller l’apparition d’éventuelle récidive dans un sein déjà traité pour un cancer avec une chirurgie conservatrice ;
  • Vérifier l’état d’implants mammaires après une chirurgie réparatrice…

En quoi consiste l’examen ?

En cabine d’examen, vous serez torse nu et le manipulateur vous installera une perfusion au niveau de l’avant-bras. Il vous installera ensuite allongée sur le ventre dans une machine en forme de tunnel. Au cours de l’examen, qui se déroule de 10 à 15 minutes, le produit de contraste présent dans la perfusion sera injecté, une sensation de froid peut intervenir.

A la fin de l’examen, la perfusion vous sera retirée avant de retrouver le médecin qui commentera vos résultats.

Le produit de contraste est indolore tout comme l’examen. Il peut être impressionnant par son process (bruit de la machine, potentielle sensation de claustrophobie). Pas d’inquiétude, vous serez en perpétuelle observation et communication avec l’équipe médicale.

Quels sont les effets secondaires ?

Il n’y a aucun effet secondaire.

Comment se préparer avant l’examen ?

Il est primordial de préciser si vous êtes dotées de pacemaker (pile cardiaque), de valves cardiaques ou d’éléments contenant du fer près des yeux ou dans la tête.

Combien ça coûte ?

L’IRM mammaire coûte un peu moins de 70 euros. Cet examen est remboursé à 100%, à condition d’avoir une mutuelle.