La radiothérapie

En quoi consiste la radiothérapie ?

La radiothérapie, également appelée irradiation, peut être proposée en parallèle de la chirurgie. Son objectif est de détruire les cellules cancéreuses afin de bloquer leur développement et donc une éventuelle récidive locale. Des rayons (ou radiations ionisantes) vont alors être dirigés sur le sein, le thorax ou les zones ganglionnaires. La technologie moderne a travaillé afin de gagner en efficacité tout en épargnant un maximum les organes et tissus voisins et donc de limiter au maximum les effets secondaires (présentés par la suite).

Comment se passe la radiothérapie ?

Vous rencontrerez tout d’abord votre médecin oncologue qui vous présentera le traitement que vous allez suivre puis le manipulateur de radiothérapie. Au cours de ce dernier entretien, vous obtiendrez toutes les informations nécessaires sur le déroulement du traitement et les éventuelles précautions à prendre.

Afin de recueillir les informations personnalisées nécessaires, vous réaliserez une simulation et une « dosimétrie » en 3D. L’équipe médicale pourra ainsi préciser les limites des doses acceptables par vos organes à proximité de la tumeur, déterminer les types de rayons à utiliser, la dimension et l’orientation des faisceaux…

La dernière étape préparatoire consiste à repérer, à l’aide d’un pigment noir, le positionnement de la zone de traitement.

Vos séances ne dureront que quelques minutes. Afin d’optimiser la tolérance de votre peau, il est préférable d’étendre votre traitement sur plusieurs semaines :

  • Suite à une chirurgie partielle du sein : 4 à 5 séances par semaine sur 6 à 7 semaines.
  • Suite à une ablation totale du sein : traitement sur 5 semaines.

Quels sont les effets secondaires ?

L’objectif de la radiothérapie est d’irradier une tumeur. Il n’est malheureusement pas possible d’éviter à 100% d’irradier des cellules saines situées à proximité. Aucune inquiétude car celles-ci sont capables de se régénérer de façon autonome, seulement cela peut entraîner des effets secondaires. Comme pour chaque traitement, ces effets non souhaités varient selon votre morphologie, votre maladie (localisation, taille de la tumeur), la dose délivrée… Ils peuvent apparaître pendant les séances de radiothérapie ou plusieurs mois après la fin de votre traitement. Un suivi régulier permet de les détecter et de réajuster le traitement si nécessaire.

On peut voir apparaître :

  • Une rougeur de la peau (érythème), comme un coup de soleil plus ou moins important et parfois la persistance d’une pigmentation et d’un changement de couleur de la peau
  • Une sécheresse cutanée
  • Un œdème ou un gonflement du sein
  • Une sensation de sein endolori ou inconfortable, des sensations de coups d’aiguilles ou de picotements
  • De la fatigue
  • L’atteinte du cœur ou des poumons que l’on déplorait autrefois est devenue rarissime

 Comment se préparer avant les séances ?

Une vigilance particulière doit être apportée à votre peau :

  • Veillez à utiliser un savon neutre (sans parfum ni alcool) et à ne pas appliquer de crème avant chaque séance.
  • Évitez les sources de chaleur proche des zones traitées (douche ou bain chaud, pas d’exposition au soleil)
  • Afin de favoriser la réparation cutanée, des crèmes réparatrices peuvent être appliquées après la fin de votre traitement.

Combien ça coûte ?

Afin que vos séances soient complètement prises en charge par la sécurité sociale dans le cadre des affectations de longue durée, il est primordial que votre médecin traitant référent remplisse le formulaire de demande de 100% (ALD 30).